Catastrophe haïtienne - Les pharmaciens à pied d’œuvre

Catastrophe haïtienneLes pharmaciens à pied d’œuvre

21.01.2010

Moins de dix jours après le séisme qui a secoué Haïti, il reste difficile de dégager un bilan concernant les victimes. Sur place, les pharmaciens sont devenus incontournables.

  •  La mission de PAH aux Cayes

« NOUS AVONS ressenti la secousse assez fortement mais pas assez pour se rendre compte des dégâts que cela pouvait engendrer à Port-au-Prince », raconte Benoît Kergaravat, de l’association PAH (Pharmacie et aide humanitaire). En mission, dans le cadre du diplôme universitaire (DU) depuis novembre 2009, dans la région des Cayes avec d’autres officinaux, au sud ouest d’Haïti, le jeune homme se souvient de l’affolement général, des cris et implorations qui ont duré plusieurs...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires