MNU, missions, financements - Le grand virage de la pharmacie humanitaire

MNU, missions, financementsLe grand virage de la pharmacie humanitaire

14.01.2010

La disparition de PSF-CI a ébranlé le monde de la pharmacie humanitaire, tandis que l’interdiction des MNU à des fins humanitaires a forcé nombre d’associations à se réorganiser. Les missions de solidarité continuent malgré tout.

  • Une partie des missions de PSF-CI a été reprise par l’ONG ACTED

MAUVAIS COUP porté au monde vertueux de l’humanitaire pharmaceutique français, la mort de Pharmaciens sans frontières - Comité international (PSF-CI), 1ère ONG du genre dans l’Hexagone, aura marquée l’année 2009. Après 24 ans de bons et loyaux services, l’association s’était en effet retrouvé en redressement judiciaire au début de l’été, avant d’être placée en liquidation judiciaire en octobre. Mais la dissolution de l’association à l’automne 2009 ne signait pas la fin totale de ses...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires