Décès de Philippe Séguin - L’homme qui voulait « sauver la baleine »

Décès de Philippe SéguinL’homme qui voulait « sauver la baleine »

11.01.2010

Philippe Séguin, mort jeudi dernier à 66 ans d’une crise cardiaque, avait été ministre des Affaires sociales dans le gouvernement de Jacques Chirac, de 1986 à 1988. Il a notamment laissé son nom à un plan de rationalisation des dépenses de santé. Il avait également organisé des états généraux de la Sécurité sociale, sous le slogan « sauver la baleine ».

  • L’affiche des états généraux de la Sécu, lancés par Philippe Séguin en 1986
  • Philippe Séguin en 1986

À DROITE comme à gauche, la classe politique française a exprimé un profond respect et une grande émotion en apprenant la mort de Philippe Séguin. Premier président de la Cour des comptes depuis 2004, ancien président de l’Assemblée nationale, ancien président du RPR (Rassemblement pour la République), l’homme s’est fait connaître auprès des Français en 1986, lorsqu’il est nommé ministre des Affaires sociales et de l’emploi dans le gouvernement de Jacques Chirac, sous la présidence de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires