Une initiative du « Quotidien » - Les premiers Grands Prix de la Pharmacie mettent les pharmaciens à l’honneur

Une initiative du « Quotidien »Les premiers Grands Prix de la Pharmacie mettent les pharmaciens à l’honneur

07.01.2010

Récompenser et valoriser les initiatives des pharmaciens d’officine dans des domaines aussi variés que la qualité, la formation de l’équipe officinale, l’éducation thérapeutique, la meilleure vitrine ou le plus beau site Internet, tel était l’objectif du « Quotidien du Pharmacien » en créant les Grands Prix de la Pharmacie. Retour sur une initiative qui a rencontré le succès dès sa première édition.

  • Les premiers Grands Prix de la Pharmacie mettent les pharmaciens à l’honneur - 1

LES PREMIERS Grands Prix de la Pharmacie, créés à l’initiative du « Quotidien du Pharmacien », ont été decernés en 2009 à treize pharmaciens lors d’une soirée prestigieuse qui s’est tenue à Paris au début de l’été. Une occasion unique de célébrer le talent et le dynamisme d’une profession, illustrés par la diversité et la qualité des projets soumis à l’appréciation du jury*.

Départager les candidats n’a pas toujours été tâche facile, les dossiers étant souvent de très bon niveau....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires