La polémique autour de Marie N’Diaye - Le mot et l’idée les plus bêtes

La polémique autour de Marie N’DiayeLe mot et l’idée les plus bêtes

16.11.2009

Prix Goncourt 2009, Marie N’Diaye, interrogée (il y a quatre mois par « les Inrockuptibles ») a qualifié de « monstrueuse » la France de Nicolas Sarkozy. Le député UMP Éric Raoult, informé sur le tard, a demandé au ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, de rappeler Mme N’Diaye à un « devoir de réserve » qu’il estime devoir imposer à la lauréate. Heureusement, M. Mitterrand n’en a rien fait.

NOUS N’AURIONS pas commenté cette nouvelle et énième polémique si nous n’y avions retrouvé les ingrédients décidément empoisonnés du nouveau débat politique. Un mot de trop, une idée absurde, un gouvernement qui ne sait plus à quel saint se vouer. Marie N’Diaye n’était pas prix Goncourt quand elle a prononcé l’adjectif que M. Raoult lui reproche et dont elle serait convenue un peu plus tard qu’il était « excessif ». Le devoir de réserve n’est applicable qu’aux ministres et aux...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires