Vingt ans après la chute du Mur de Berlin - Une Allemagne exemplaire

Vingt ans après la chute du Mur de BerlinUne Allemagne exemplaire

09.11.2009

Depuis plus d’un mois, les médias nous rappellent tous les jours l’anniversaire de la chute du Mur de Berlin, le 9 novembre 1989. Nous ne risquions pas d’oublier cette date. Elle est, effectivement, celle d’un basculement historique si important qu’il marque la fin d’un XXè siècle marqué par deux guerres mondiales. Elle est le point de départ d’une réunification allemande à laquelle personne ne croyait avant 1989. Elle consacre le discrédit définitif du totalitarisme.

D’Où VIENT la chute du bloc soviétique ? Du pape Jean Paul II qui a encouragé sa Pologne natale à s’insurger contre Moscou ? De Ronald Reagan qui, par une course au réarmement qui a ruiné l’URSS, a achevé la décomposition du marxisme-léninisme ? De Mikhaïl Gorbatchev, qui a su très vite la direction du vent de l’Histoire ? De George Bush, le père, qui a saisi l’occasion historique, signe indéniable d’un sens politique développé ? De chacun d’entre eux et de tous à la fois. On ne négligera...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires