Trois amendements adoptés à l’Assemblée Nationale - Les médecins incités à prescrire du générique

Trois amendements adoptés à l’Assemblée NationaleLes médecins incités à prescrire du générique

05.11.2009

Trois amendements au PLFSS 2010 visant à encourager le développement du générique ont été adoptés la semaine dernière en première lecture par l’Assemblée Nationale. En proposant la levée de certaines protections juridiques sur les princeps et en incitant fortement les médecins à prescrire dans le champ du répertoire, ces amendements pourraient, s’ils étaient confirmés, fournir une bouffée d’oxygène à la substitution générique.

LES DÉPUTÉS sont bien décidés à booster à tout prix les génériques. « Nous n’en sommes qu’à la première lecture au Parlement, modère Hubert Olivier, vice-président du GEMME*. Tant qu’un texte de loi n’est pas bouclé, il faut rester prudent ». Alors que la discussion parlementaire sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2010) bat son plein, il ne veut pas crier victoire trop tôt. Pourtant, la tentation doit être grande si l’on considère les récents amendements...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires