Humanitaire pharmaceutique - PSF-CI est mort, vive ACTED !

Humanitaire pharmaceutiquePSF-CI est mort, vive ACTED !

29.10.2009

L’avenir de l’association Pharmaciens Sans Frontières Comité international (PSF-CI) s’est joué mardi au tribunal de grande instance de Bordeaux. Au terme de la procédure de redressement judiciaire entamée en juillet, l’association est officiellement dissoute, mais ses activités sont reprises par une autre ONG française, ACTED. L’association humanitaire pharmaceutique, en proie à d’importantes difficultés financières depuis quelques années, tourne ainsi une page de son histoire.

  • Les missions devraient survivre à la dissolution de l'association.

LA DÉCISION est donc tombée mardi. PSF-CI n’existe plus. Dans l’enceinte du tribunal de grande instance de Bordeaux, la procédure de redressement judiciaire de l’association humanitaire pharmaceutique a donc trouvé une issue. La plus douce des deux possibles. Car l’instance avait le choix de trancher entre la liquidation pure et simple de l’ONG, ou la reprise. PSF-CI est parvenue à éviter le pire, ce sera donc la reprise.

Comment la grande organisation internationale en est-elle...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires