Un projet adopté par le gouvernement - Grand Paris : la question du gigantisme

Un projet adopté par le gouvernementGrand Paris : la question du gigantisme

12.10.2009

Le projet de loi sur le Grand Paris a été adopté la semaine dernière en conseil des ministres. Son coût est évalué à 20,5 milliards d’euros et il est surtout destiné à améliorer les transports en région parisienne. Il a donné lieu à de vifs échanges entre le gouvernement et les collectivités locales, mais c’est Christian Blanc, secrétaire d’État chargé du Développement de la région capitale, qui a eu le dernier mot.

  • Christian Blanc est le maître d'œuvre du projet

L’AXE DU PROJET, c’est un nouvel itinéraire pour une sorte de supermétro qui suivrait un trajet en huit dans la capitale et les communes voisines. Toute la classe politique s’est emparée du projet, qui a déclenché diverses polémiques entre la droite et la gauche, entre le pouvoir et les collectivités locales et au sein même de la majorité. Il semble qu’à peu près tout le monde ait son idée sur ce que Paris doit devenir un jour, mais la tendance dominante, c’est de faire de Paris une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires