Dans l’attente du Comité stratégique des industries de santé - Grand emprunt : les industriels du G5 veulent leur part

Dans l’attente du Comité stratégique des industries de santéGrand emprunt : les industriels du G5 veulent leur part

12.10.2009

Financement des Instituts hospitaliers universitaires (IHU) par l’État, développement des technologies de bioproduction, dégrèvement des taxes propres à l’industrie pharmaceutique contre l’engagement d’investissements sur le territoire national, coordination de la recherche publique… Convaincu de l’excellence française, les industriels du médicaments, réunis dans le G5, énumèrent les axes de travail prioritaires.

LE PROCHAIN Comité stratégique des industries de santé, institué en 2004 par Jean-Pierre Raffarin, se tiendra le 26 octobre. En préparation de la réunion tant attendue, le G5* développe les axes de travail prioritaires. Ce groupe de cinq industriels du médicament, dont la caractéristique est d’être solidement ancrés sur le territoire français, propose d’utiliser le Grand emprunt pour financer la recherche en sciences du vivant. La commission Juppé-Rocard, chargée de sélectionner les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires