Objectifs de substitution - Pourquoi le générique est à la peine

Objectifs de substitutionPourquoi le générique est à la peine

08.10.2009

Les courbes de la substitution générique stagnent. Principales raisons invoquées : les stratégies de contournement de certains laboratoires de princeps, ou encore la menace de retrait du marché d’un produit fortement substitué, l’association dextropropoxyphène-paracétamol. Au contraire, l’arrivée à échéance du brevet du Plavix pourrait bien donner un nouveau souffle au marché.

LA SUBSTITUTION est à la peine. À la fin du mois d’août 2009, le taux de pénétration des génériques atteint seulement 75,6 %. Ce qui « laisse à penser qu’il sera très difficile, voire impossible, d’atteindre l’objectif fixé à fin décembre 2009 (82,9 %) », indique l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF), à l’issue de la dernière commission paritaire nationale chargée d’assurer le suivi de la convention pharmaceutique.

Déjà, lors de la Journée de l’économie de l’officine...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires