Grippe saisonnière - Pourquoi Prévigrip tarde à arriver dans les officines

Grippe saisonnièrePourquoi Prévigrip tarde à arriver dans les officines

05.10.2009

Officiellement lancée le 25 septembre dernier, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière connaît déjà quelques ratés. Les commandes de vaccins antigrippe passées auprès de Novartis vaccine tardent par exemple à arriver dans les pharmacies. La pandémie de grippe A(H1N1) n’y est pas pour rien. Mais ce ne serait pas la seule explication.

  • Une campagne vaccinale 2009-2010 un peu bousculée par le plan de lutte contre le H1N1

« JE NE COMPRENDS pas ce qui se passe. Nous avons lancé nos commandes de Prévigrip comme chaque année en janvier, et nous n’avons encore rien reçu », s’inquiète Vincent Duménil, titulaire en Isère. De fait, le pharmacien, ainsi que les 8 autres confrères réunis au sein d’un GIE local, n’ont reçu au 2 octobre aucune des quelque 8 000 doses demandées. Et le cas n’est pas isolé. En France, alors que la campagne de vaccination est officiellement engagée depuis plus d’une semaine, il semble...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires