Cherche officine désespérément - Savez-vous lire les petites annonces ?

Cherche officine désespérémentSavez-vous lire les petites annonces ?

28.09.2009

C’est un travail de longue haleine qui attend le pharmacien lorsqu’il se lance dans la recherche d’une officine à acheter. En moyenne, 6 à 8 mois se passent entre le début de la prospection et l’acquisition. Le premier pas consiste le plus souvent à consulter les petites annonces parues dans les revues professionnelles ou sur internet. Encore faut-il savoir lire entre les lignes…

POUR NADINE Maquet, directeur de GTF Pharma, les critères essentiels à faire passer dans un message d’annonce sont avant tout les chiffres de rentabilité (marge, EBE), le chiffre d’affaires, la surface et l’emplacement. Des goûts et des couleurs, on ne discute pas, mais on observe certaines tendances. Par exemple, les exigences d’apport initial étant en moyenne de 20 à 25 %, les primo acquéreurs s’orientent désormais plutôt vers des officines au chiffre d’affaires moins important mais à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires