Automatisation de la délivrance - Laissez, mon robot s’occupe de tout

Automatisation de la délivranceLaissez, mon robot s’occupe de tout

28.09.2009

Les pharmaciens sont de plus en plus nombreux à équiper leur officine d’un robot ou d’un automate mais leurs motivations ne sont pas toujours rationnelles, ce qui rend leur choix aléatoire. S’automatiser n’est pas une décision anodine. Explication.

  • Améliorer la qualité de l'accueil et de la délivrance est l'une des priorités de l'automatisation

« LAISSEZ, mon robot s’occupe de tout ». Certains pharmaciens pensent que l’automatisation de leur officine va résoudre tous leurs problèmes de délivrance, de rangement et de gestion de stock. « Il faut être transparent et bien faire la différence entre la théorie et la pratique, prévient Olivier Resano, directeur commercial d’Apotéka. L’automate est un moyen et non une fin en soi, ce n’est pas un fourre-tout qui fait tout, tout seul. Il faut définir ses limites techniques et ne pas...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires