Fourniture aux maisons de retraite - Un partenariat original à Clisson

Fourniture aux maisons de retraiteUn partenariat original à Clisson

07.09.2009

Les trois pharmaciens de la commune rurale de Clisson, en Loire Atlantique, ont décidé de mettre en commun leurs moyens pour acheter une machine à reconditionner les médicaments. L’objectif : préparer les doses à administrer pour la maison de retraite avec laquelle ils viennent de conclure une convention.

  • Maison de retraite Jacques Bertrand à Clisson (Loire- Atlantique)

LE BON PRODUIT, au bon moment, pour le bon patient. Cette formule lapidaire a été employée par les quatre partenaires, trois pharmaciens et la directrice de la maison de retraite de Clisson, une commune de Loire Atlantique de 7 000 habitants, pour désigner l’initiative qu’ils ont prise. Effective dans les tout prochains jours, l’association, créée par l’établissement et la municipalité, vise un objectif pratique.

« À l’origine, il s’agissait de réduire les coûts de traitement des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires