Grippe mexicaine - Les pharmaciens aux avant-postes de la surveillance

Grippe mexicaineLes pharmaciens aux avant-postes de la surveillance

18.07.2009

Avec environ 6 000 cas de patients atteints par le nouveau virus A (H1N1) - 5 940 cas confirmés dans le monde au 13 mai - la vague de la nouvelle grippe poursuit son extension. Les professionnels de santé, dûment formés pour faire face aux pandémies, se mobilisent pour encadrer les patients. Au premier rang, les pharmaciens, véritables vigies de la santé, vont détecter les situations à risques, et éduquer le public.

AUJOURD’HUI, LE VIRUS A (H1N1) est détecté dans un nombre croissant de pays et sur quatre des cinq continents, sauf l’Afrique. « L’OMS a relevé son niveau d’alerte de 4 à 5 sur une échelle de six », souligne le docteur Jean-Marie Cohen, médecin épidémiologiste et directeur des Groupes régionaux d’observation de la grippe (GROG).

La phase 4 correspond à une transmission interhumaine du virus grippal ; et le passage en phase 5 signifie que le virus se propage dans au moins deux pays d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires