Bien utiliser le médicament - La contribution des génériqueurs

Bien utiliser le médicamentLa contribution des génériqueurs

18.07.2009

Aujourd’hui, le taux de substitution s’élève à plus de 80 %. Un résultat en partie lié à l’ensemble des efforts mis en œuvre par les génériqueurs. Car l’offre des laboratoires ne se cantonne pas à la mise à disposition d’un catalogue de références, les améliorations galéniques et les présentations astucieuses sont des arguments de bon usage appréciés.

  • Des pochettes " flashy » pour les pilules Biogaran
  • La bonne observance passe par une bonne délivrance





Alliance sante

LA BONNE OBSERVANCE médicamenteuse est un défi quotidien à relever par tous les professionnels de santé. On peut supposer qu’il l’a été d’autant plus pour les laboratoires génériqueurs qui ont dû répondre à des inquiétudes et à des réticences diverses de la part de certains patients. Le Laboratoire Sandoz a créé en 2006 un « observatoire de l’opinion envers les génériques ». Aujourd’hui, la chose semble acquise : les patients ont bien intégré la notion de générique et compris son intérêt,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires