Pour une bonne administration des traitements - Ce qu’il faut rappeler à vos patients

Pour une bonne administration des traitementsCe qu’il faut rappeler à vos patients

18.07.2009

Si la mise en forme pharmaceutique est à la fois une science et un art, l’administration des médicaments n’en relève pas moins de pratiques en principe bien codifiées. De quoi alimenter des conseils argumentés au comptoir. En voici un petit florilège.

Voie orale : pas toujours si simple

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler aux patients de ne jamais couper ni écraser les formulations (comprimés, gélules) à libération prolongée ni gastrorésistantes, ni qu’il est indispensable d’accompagner la prise d’un comprimé ou d’une gélule d’un verre d’eau, ce qui évite que ceux-ci n’adhèrent à l’œsophage ou à l’estomac, avec un risque d’ulcération, voire de perforation ! Le verre d’eau pris avant la gélule permet aussi une humidification...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires