Dix ans après le droit de substitution - Le générique défend encore ses qualités

Dix ans après le droit de substitutionLe générique défend encore ses qualités

02.07.2009

Habituellement présenté comme un facteur d’économie non négligeable, le médicament générique est avant tout… un médicament, tiennent à rappeler les laboratoires producteurs. Un rappel essentiel, à l’heure où le droit de substitution fête ses dix ans, où des contrats incitent les médecins à prescrire dans le répertoire, où le déficit de la Sécurité sociale ne fait que se creuser. Un traitement sûr, efficace et moins cher.

EN JUIN 1999, le pharmacien d’officine obtient l’autorisation de substituer, autorisation qui devient vite une forte incitation. Alors que, en 2002, une boîte sur douze était un générique (8 % du marché remboursable en volume), l’année 2008 a franchi la barre symbolique des 20 %. « Le marché pharmaceutique remboursable, en cumul mobile annuel à avril 2009, s’élève à 2,55 milliards d’unités et 19,07 milliards d’euros », indique Anne Baille, vice-présidente du Gemme (association regroupant...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires