Pandémie grippale - Un vaccin pour l’automne

Pandémie grippaleUn vaccin pour l’automne

15.06.2009

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de décréter l’alerte pandémique à la grippe A(H1N1). La première du XXIe siècle, la dernière pandémie remontant à 1968. En France, le gouvernement n’a, en revanche, pas prévu pour le moment de relever son niveau d’alerte. Selon les autorités sanitaires, il n’y aurait pas dans l’Hexagone de circulation active du virus mutant.

  • Un vaccin pour l’automne - 1

DEPUIS PLUSIEURS jours, on sentait que l’organisation mondiale de la santé (OMS) était sur le point de passer au niveau d’alerte maximum. Après une ultime réunion de son comité d’experts jeudi, l’organisation internationale a finalement décidé de déclarer l’alerte pandémique. La première du XXIe siècle.

Depuis le début de l’épidémie, le virus A(H1N1) mutant a contaminé près de 30 000 personnes dans 74 pays et fait 145 morts. En France, où 80 cas bénins ont été jusqu’à présent...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires