De François Bayrou à Valéry Giscard d’Estaing - Sur la méchanceté en politique

De François Bayrou à Valéry Giscard d’EstaingSur la méchanceté en politique

15.06.2009

François Bayrou est à peu près convaincu que, sans les attaques qu’il a lancées le 4 juin à la télévision contre Daniel Cohn-Bendit, il aurait fait un meilleur score aux élections européennes. Il avait au moins un enjeu à défendre. Ce n’est pas le cas de l’ancien président Valéry Giscard d’Estaing qui, en commentant le décès du président du Gabon, Omar Bongo, a affirmé que celui-ci avait financé la campagne de Jacques Chirac à la présidentielle de 1981.

DANS LE PREMIER CAS, l’accusation n’était pas dénuée de tout fondement. Daniel Cohn-Bendit a effectivement publié en 1975 un livre dans lequel il semble exprimer une inavouable affinité avec la pédophilie. Cet ouvrage a fait scandale, M. Cohn-Bendit s’en est alors expliqué et les médias sont passés à autre chose. M. Bayrou dit qu’il a lu le livre récemment, qu’il en a ressenti un malaise et que, dans le feu des accusations réciproques que les deux hommes se sont lancées lors du débat de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires