Jérusalem au cœur d’Israël - Le retour aux sources

Jérusalem au cœur d’IsraëlLe retour aux sources

18.05.2009

On ne se rend pas en Israël impunément. Dans ce petit pays où le service militaire dure trois années pour les garçons, deux années pour les filles, le kaki colore les rues, mais sait se faire oublier. Le risque, ce n’est pas la sécurité, mais de revenir transformé. Touché au cœur.

  • Le Mur des lamentations et le Dôme du Rocher
  • En arrière-plan de la vieille ville, le Mont des Oliviers
  • La mosquée Qubba al Sakhrah

LA GRÂCE DIVINE, ceux qui se prennent pour le Messie affirment l’avoir reçue à leur arrivée. Depuis, ils arpentent les ruelles en pagne et sandales : le syndrome de Jérusalem fait des dizaines de victimes chaque année. Sans sombrer dans le mysticisme, comment ne pas succomber aux charmes ensorcelants de cette ville trois fois sainte ?

Il faut ne bouder aucun des quatre quartiers de la vieille ville. Le chrétien, l’arménien, le juif, l’arabe. À l’intérieur des remparts, percés de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires