80 % des officinaux se plaignent de la LME

80 % des officinaux se plaignent de la LME

18.05.2009

Trois quarts des pharmaciens l’affirment, la réduction des délais de paiement prévue par la loi de modernisation de l’économie (LME) a eu un impact négatif sur leur trésorerie. Pour un quart d’entre eux, la baisse de trésorerie se situe entre 20 et 39 %. Pour un autre quart, la diminution de trésorerie représente moins de 20 %. Enfin, pour un peu plus de 5 %, la baisse oscille entre 40 et 59 %. Dans ce contexte, la décision de l’Autorité de la concurrence concernant les demandes de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires