Démographie professionnelle - Où sont passés les jeunes diplômés ?

Démographie professionnelleOù sont passés les jeunes diplômés ?

14.05.2009

Le nombre de nouveaux inscrits à l’Ordre des pharmaciens compense de plus en plus difficilement le nombre des sorties, selon le dernier recensement de la population pharmaceutique rendu public hier. Professionnels vieillissants, départs à la retraite anticipés et jeunes diplômés se détournant de la profession, sont autant de phénomènes qui aggravent la situation.

  • Où sont passés les jeunes diplômés ? - 1
  • Où sont passés les jeunes diplômés ? - 2
  • Où sont passés les jeunes diplômés ? - 3

LA POPULATION de pharmaciens en exercice stagne. En effet, le nombre d’inscrits à l’Ordre a désormais atteint un palier, annonçant une probable décroissance dans les prochaines années, selon les dernières statistiques ordinales rendues publiques mercredi. Cette décroissance des effectifs concerne déjà trois sections dont celles des titulaires et des adjoints en officine.

Au 1er janvier 2009, le nombre de titulaires (section A) s’élève ainsi à 28 148, contre 28 168 l’année précédente...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires