Bien que le chômage revienne au galop - Tout n’est pas noir

Bien que le chômage revienne au galopTout n’est pas noir

30.03.2009

Chaque mois, l’indice du chômage est un peu plus accablant : 80 000 chômeurs supplémentaires en février. C’est, bien sûr, la conséquence de la multitude de plans sociaux annoncés partout en France, et dans des entreprises qui, il n’y a guère, affichaient un excellent bilan de santé. Pourtant, l’INSEE indique que le pouvoir d’achat va augmenter de 0,9 % cette année. En partie grâce aux dispositions sociales adoptées par le gouvernement.

  • sarkozy aubry

JEUDI DERNIER, « le Figaro « en faisait tout un plat. Il annonçait, peut-être avec un optimisme excessif, les « premiers signaux positifs pour l’économie américaine », avec une forte progression des ventes de maisons individuelles et des commandes de biens durables aux États-Unis. Barack Obama s’est d’ailleurs appuyés sur ces indications statistiques pour tenter de de rendre l’ espoir à ses concitoyens. Le réalisme commande pourtant d’accueillir cette embellie printanière avec un grain de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires