Les conséquences du 19 mars - Comment sortir de la nasse

Les conséquences du 19 marsComment sortir de la nasse

23.03.2009

La journée de mobilisation du 19 mars avait une indéniable légitimité dès lors que la récession touche durement les Français en les mettant au chômage, en réduisant leur pouvoir d’achat et en creusant les inégalités. L’argument du pouvoir et de ceux qui le soutiennent : ces grèves sont répétitives, coûteuses et politiques, est lui-même caduc. Un débat oppose la majorité et l’opposition, le gouvernement et ses administrés, sur le plan de relance et sur l’ensemlble des mesures destinées à atténuer le choc de la crise. Il n’est certes pas réglé par une démonstration de force syndicale. Mais la question de l’efficacité de l’action gouvernementale demeure posée.

  • Fillon : pas de nouveau plan social

N’EST-ON PAS TENTÉ de dire que la journée de mobilisation n’a rien changé, pas plus que la précédente, celle du 29 janvier, et que, dans ces conditions, la prochaine ne changera rien non plus ? Dans cet exercice particulier, presque spécifique, de la démocratie française, il y a quelque chose de vain. Et d’encore plus vain dans son inutile récurrence.

Répondre à cette action syndicale et populaire par un simple haussement d’épaules n’en est pas moins dangereux. Le 19 mars, comme...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires