Diagnostic pré-implantatoire - Les limites du dépistage

Diagnostic pré-implantatoireLes limites du dépistage

23.02.2009

Le neuf janvier dernier, l'hôpital londonien de l'University College annonçait la naissance d'un enfant conçu après un diagnostic préimplantatoire (DPI), pratiqué pour prévenir la naissance d'un enfant porteur d'une mutation génétique correspondant à une prédisposition au cancer du sein. Un progrès médical que certains considèrent comme un dangereux pas vers l’eugénisme.

POUR un couple non stérile, concerné par un problème de maladie génétique ou chromosomique, le DPI permet d’obtenir après fécondation in vitro, l’implantation d’un embryon certifié exempt de la maladie redoutée. Voilà pour le principe. En France, la loi de bioéthique de 1994 autorise le recours au DPI lorsque le couple a une « forte probabilité de donner naissance à un enfant atteint d’une maladie génétique d’une particulière gravité (myopathie, mucoviscidose) reconnue comme incurable au...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à Malo-lès-Bains-0

Le tour de France des pharmacies Étape à Malo-lès-Bains

Pendant tout le mois d’août, nous vous avons proposé de sillonner les routes de France à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Pour cette quatrième et dernière étape de notre tour de France des pharmacies, nous jetons les amarres à Malo-lès-Bains, dans l'officine de Jean-Michel Wargnez. Commenter

Partenaires