Exercice en milieu rural - La Corrèze joue la carte du regroupement

Exercice en milieu ruralLa Corrèze joue la carte du regroupement

16.02.2009

Le syndicat des pharmaciens de Corrèze (FSPF*) développe une démarche pédagogique originale à l’attention de ses adhérents confrontés aux problèmes du monde rural et à la nécessité d’une gestion plus moderne. Face à la désertification qui se profile, son président, Alain Perrier, prône également la solution du regroupement entre confrères.

  • Alain Perrier propose la création d'unités qui pourraient rassembler plusieurs unités en une seule

LES 116 pharmaciens de la Corrèze - dont 70 syndiqués - sont majoritairement des ruraux. Les plus citadins sont installés dans des petites communes à la campagne. Tulle, la capitale, culmine à 17 000 habitants, et Brive, ville phare du développement local, vient tout juste de dépasser les 50 000 âmes.

Élu il y a un an, le nouveau président du syndicat des pharmaciens de Corrèze (affilié à la FSPF*), Alain Perrier, en est convaincu : son organisation a un rôle pédagogique à jouer...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires