Ouverture du capital - Et si c’était oui ?

Ouverture du capitalEt si c’était oui ?

12.02.2009

Le 16 décembre 2008, l’avocat général de la cour de justice européenne s’est prononcé contre l’ouverture du capital des pharmacies italiennes et allemandes. La menace s’est donc éloignée pour un temps, mais une autre échéance se profile à l’horizon : l’instance rendra sa décision définitive au printemps. Et si, ce qui est peu probable, ses conclusions étaient différentes ? Si cette libéralisation, tant redoutée par la plupart des pharmaciens, devenait réalité ? Analyse des conséquences d’un scénario fiction.

DES FRACTURES qui se creuseraient davantage entre les officines. Tel serait le premier impact de l’éventuelle ouverture du capital des officines. Les pharmacies bien gérées et bien placées auraient la faveur des repreneurs, tandis que les autres – plus petites, mal situées ou les officines de quartier – seraient sur le fil du rasoir.

Dans l’étude publiée en décembre dernier par Precepta (groupe Xerfi) sur la distribution pharmaceutique* (voir « le Quotidien » n° 2631), Emmanuel Sève...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires