L’USPO tire le signal d’alarme - Grands conditionnements : il y a urgence à arbitrer

L’USPO tire le signal d’alarmeGrands conditionnements : il y a urgence à arbitrer

05.02.2009

À l’issue de son assemblée générale qui s’est tenue la semaine dernière, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) rappelle l’importance de voir modifier le mode de calcul de la marge pour les grands conditionnements. Le syndicat insiste également sur sa volonté de voir le rôle du pharmacien élargi grâce au projet de loi Hôpital, patients, santé et territoire (HPST), dont l’examen par les parlementaires débutera mardi prochain. Il défend notamment l’idée de créer un nouveau statut pour l’officinal, celui de pharmacien traitant.

L’AFFAIRE n’est toujours pas tranchée. Et les officinaux continuent de perdre environ 40 % de marge à chaque fois qu’ils délivrent une spécialité conditionnée pour trois mois. « Il y a urgence, pour les pouvoirs publics, à arbitrer », affirme Gilles Bonnefond, président délégué de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO). Car, selon lui, la situation va encore s’aggraver avec la baisse de prix de 5 % sur les grands modèles prévue pour le 1er mars. D’où l’intérêt, à ses yeux,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires