Campagne de vaccination antigrippale 2008/2009 - Mission réussie pour la pharmacie

Campagne de vaccination antigrippale 2008/2009Mission réussie pour la pharmacie

29.01.2009

L’assurance-maladie veut améliorer la couverture vaccinale antigrippale de la population à risque. Avec cet objectif, les officinaux ont obtenu la possibilité de délivrer directement les vaccins à certains patients. Une simplification de la démarche qui, à l’heure du premier bilan, semble avoir porté ses fruits. Fort de ce succès, les syndicats de pharmaciens souhaiteraient que de nouvelles tâches soient confiées à la profession.

  • Neuf personnes sur dix ont bénéficié d'une délivrance directe par le pharmacien

DEPUIS cette année, les officinaux peuvent délivrer les vaccins contre la grippe sans que les patients à risque aient besoin de passer par la case médecin. Plus précisément, les assurés de plus de 16 ans déjà vaccinés l’hiver dernier peuvent retirer directement leur vaccin dans les pharmacies en échange du bon spécifique envoyé par l’assurance-maladie. Pour les primo-vaccinants, la prescription médicale reste toutefois obligatoire.

Tandis que la campagne de vaccination 2008/2009...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires