La crise du temps de parole - Une guerre parlementaire

La crise du temps de paroleUne guerre parlementaire

26.01.2009

Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a finalement trouvé un compromis avec l’opposition au sujet du temps de parole qui lui est dévolu dans les débats. L’accord n’a pu être conclu qu’après une bataille homérique qui ne grandit pas la démocratie française.

  • A videograb taken from French state-run TV channel La Chaine Parlementaire (Parliamentary Channel...

TOUT A COMMENCÉ le 20 janvier. Pendant que l’Amérique célébrait dans la joie l’accession du premier Noir à la présidence, le chef du groupe UMP, Jean-François Copé, décidait d’interrompre le débat sur l’article 13 de la loi organique qui, conformément à la révision de la Constitution, impartit des « des délais pour l’examen d’un texte ». M. Accoyer n’avait pas été informé de la démarche de M. Copé. Les députés socialistes plongeaient alors dans une colère mémorable. Ils ont refusé, pour...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires