Dermocosmétique - Peaux matures : le « vrai/faux » de la rédaction

DermocosmétiquePeaux matures : le « vrai/faux » de la rédaction

26.01.2009

La peau est un véritable roman dont chacun de nous est le héros. Très, parfois même trop, prolixe, elle n’en finit pas de nous raconter, nous décrire et disserter sur notre vie, nos habitudes de soin, nos excès alimentaires, nos loisirs… Mais en premier lieu, la peau révèle notre âge, notre avancée dans la vie. Ou, tout du moins, c’est ce que l’on croit. Car bien des idées reçues circulent sur l’inépuisable sujet des effets du temps sur la peau : sexe, phototype, nature de l’épiderme, l’éventail des thèmes est large pour nourrir nos croyances. Visitons donc certaines de nos plus chères convictions et passons-les à l’épreuve des faits.

D’un point de vue cutané, hommes et femmes vieillissent au même rythme.

Faux ! La peau des hommes est mieux armée face aux signes du temps. Elle est plus épaisse, plus élastique, bénéficie d’une imprégnation hormonale plus importante et d’un film hydrolipidique riche en lipides. Les rides se manifestent donc plus tardivement sur les visages masculins mais lorsqu’elles apparaissent, elles sont plus marquées et plus profondes. D’autant que les hommes font habituellement preuve d’une plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires