Des compléments alimentaires amis des seniors - le prêt-à-porter de la nutrithérapie

Des compléments alimentaires amis des seniorsle prêt-à-porter de la nutrithérapie

26.01.2009

Selon la réglementation en vigueur, un complément alimentaire ne peut prétendre prévenir, traiter ou guérir une maladie, pourtant les seniors sont de plus en plus nombreux à y recourir. Les raisons de ce comportement sont liées à la volonté de prendre en charge son capital santé, et la motivation principale est le bien-être général ou le souhait d’être acteur de sa santé. Bien orientée par le pharmacien, cette attente peut être satisfaite.

D’APRÈS une étude menée en novembre 2008 par TNS Sofres pour le Syndicat de la diététique et des compléments alimentaires (SDCA), la femme de plus de 50 ans est le profil type de la consommatrice 2008 en ce domaine. Sa préférence va vers les produits contenant des antioxydants et des oméga 3, mais aussi vers les minéraux et les vitamines. Quant aux produits à base de plantes, ils sont appréciés des personnes en quête de naturel, quel que soit leur âge.

« Je prends beaucoup d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires