Dossier - La santé après 50 ans - Le nouvel âge de raison
Actualité pharmaceutique
Dossier - La santé après 50 ans | 1/12

Le nouvel âge de raison

Didier Doukhan
| 27.11.2017
  • montage

Si chez l'enfant, la septième année marque traditionnellement l'entrée dans l'âge de raison, quarante-trois ans plus tard, un autre seuil semble franchi. L'enfant devenu adulte, plus vraiment jeune, pas encore vieux, devient « senior ».

La cinquantaine, nouvel âge de raison ? C'est en tout cas ce que semble nous dire Carole Renucci. Interrogée par « Le Quotidien », la directrice de la rédaction du magazine « Notre temps » dresse le portrait de ses...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

Les autres focus

add
  • Focus

    Dossier -  Microbiote & Pharmacie Abonné

    microbiote

    C'est à un passionnant voyage intérieur que nous vous invitons. Une plongée vers un monde, il y a peu, encore méconnu : le microbiote.... Commenter

  • Focus

    Dossier - L'hiver s'invite à l'officine Abonné

    pingouin

    Saviez-vous que - 41 °C a été la température la plus basse jamais enregistrée en France ? Que le tardigrade ou « ourson d'eau », un... Commenter

  • Focus

    Dossier - Spécial économie Abonné

    Comprendre pour ragir

    « Oui, il y aura durablement des baisses de prix. » Cette phrase de Nicolas Revel, le patron de l'assurance-maladie, prononcée lors de la Jo... Commenter

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires