Ordonnances falsifiées - Huit mois de prison avec sursis
Brève

Ordonnances falsifiéesHuit mois de prison avec sursis

Didier Doukhan
| 09.05.2019

Entre 2016 et 2018, une Lorientaise a falsifié des ordonnances en vue d'obtenir auprès de plusieurs pharmacies l'hypnotique auquel elle était devenue dépendante (zolpidem, Stilnox). Ce sont les officinaux des pays de Lorient et d'Auray qui ont alerté les médecins dont les ordonnances volées, photocopiées et surchargées leur étaient présentées, parfois sous des noms différents. Quatre prescripteurs ont fait les frais de ces vols avec falsification. Racontant à ...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
euros

Tous les entretiens seront payés avant fin septembre

À l'occasion d'un point presse hier, l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) annonce que l'assurance-maladie s'est engagée à payer tous les entretiens pharmaceutiques et bilans partagés de médication encore en souff... Commenter

Partenaires