Avenant 19 : « des mesures scélérates », selon l’UNPF

Avenant 19 : « des mesures scélérates », selon l’UNPF

Marie Bonte
| 21.11.2019
  • photo

L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) estime irresponsable la signature de l’avenant 19 qui scelle la perte de 70 millions d’euros pour le réseau officinal.

70 millions d’euros : « c’est ce que va nous faire perdre la diminution de l’honoraire de dispensation à l’ordonnance de 1,02 euro à 0,30 euro au 1er janvier 2020 et la suppression de la ROSP RPPS ». C’est aussi « le coût de la trahison », accuse l’Union nationale des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
plfss

À la Une Des missions en plus, de l'argent en moins Abonné

Feuille de route du système de santé pour la prochaine année, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2020 a été adopté par l’Assemblée nationale le 3 décembre. Il contient quelques avancées notables pour l’exercice officinal dans un cadre budgétaire qui demeure, une fois de plus, très contraint. 4

Partenaires