Ceftriaxone : l'injection sous-cutanée redevient possible

Ceftriaxone : l'injection sous-cutanée redevient possible

Charlotte Demarti
| 15.11.2019
  • seringue

En octobre, l'agence du médicament rappelait que la ceftriaxone ne devait pas s’injecter en sous-cutanée. Changement de cap en novembre.

Dans un courrier adressé aux professionnels de santé et daté d’octobre, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappelait que l’administration de la ceftriaxone injectable (Rocéphine et génériques) était restreinte aux voies intraveineuse et intramusculaire, dans toute l’Europe, depuis 2014. Une piqûre...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
dau

Un réquisitoire contre la délivrance à l’unité

Alors que la délivrance à l’unité refait surface, le syndicat USPO exhorte les députés à voter contre cette mesure jugée inutile et néfaste pour la profession. Le projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à... 7

Partenaires