Fraudes à l'assurance-maladie - Qui sont les tricheurs ?

Fraudes à l'assurance-maladieQui sont les tricheurs ?

Marie Bonte
| 07.10.2019

Si les professionnels de santé et de services sont à l’origine de 95,8 % des fraudes opérées dans les soins de ville, les pharmaciens renouent avec des pratiques plus vertueuses puisque le volume de leurs fraudes a diminué de 16 % en 2018, selon le bilan de l’assurance-maladie publié le 1er octobre.

  • infographie CNAM

Ces chiffres ne feront sans doute pas taire définitivement la polémique soulevée début septembre au sujet des « faux numéro de Sécurité sociale ». Mais le bilan publié par l’assurance-maladie sur ses actions de lutte menées contre les fraudes (LCF) en 2018 remet les pendules à l’heure. Sur les 261,2 millions d’euros de fraudes (1) détectées ou stoppées en 2018, le gros du préjudice financier (49,3 %) est représenté par les fraudes aux prestations en...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires