Projet diabète - Objectif : 8 000 dépistages en un mois en Ile-de-France

Projet diabèteObjectif : 8 000 dépistages en un mois en Ile-de-France

Mélanie Maziere
| 07.10.2019

Lancé en 2015, le projet interprofessionnel visant à améliorer la prise en charge, l’accompagnement et le suivi du diabète fait des émules. En quatre ans, le nombre de dépistages par les pharmaciens est passé de 250 à 6 165. Le défi 2019 ? 8 000 glycémies capillaires à l’officine en un mois.

Partie prenante du projet, l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) pharmaciens d’île de France se réjouit de la montée en puissance des dépistages à l’officine. Le nombre de glycémies capillaires est ainsi passé de 275 en 2015 à 600 en 2016, 4 062 en 2017 et 6 165 en 2018.

Les pharmaciens sont « responsables d’environ 95 % des tests du challenge », s’enorgueillit Renaud Nadjahi, président de l’URPS, et « ont une nouvelle fois dépassé le record...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
nego

Négociations conventionnelles : la FSPF claque la porte

Coup de théâtre ce matin dès la première séance des négociations conventionnelles rouvertes à l’initiative de la CNAM mais à laquelle la FSPF refuse désormais de participer. Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats... 18

Partenaires