Un laboratoire girondin mis en cause dans un trafic de médicament

Un laboratoire girondin mis en cause dans un trafic de médicament

Marie Bonte
| 30.09.2019
  • csp

Le PDG d’un laboratoire pharmaceutique de Gironde, son épouse, ainsi que son directeur scientifique qui n’est autre qu’un médecin interdit d’exercice, ont été mis en examen, suspectés d’avoir organisé un trafic de médicaments « non autorisés » à des fins de recherches.

Une semaine à peine après les révélations concernant les essais cliniques illicites menés par le Pr Joyeux, cette nouvelle affaire se situe, elle aussi, à la conjonction d'un trafic de médicaments non...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
dasri

DASRI : l'engagement fléchit

Les pharmaciens sont appelés à se mobiliser davantage dans la délivrance systématique d’une boîte DASTRI aux patients concernés. Selon un sondage Ifop/DASTRI, ils sont 9 % de moins qu’il y a deux ans à adopter ce geste. Un peu... Commenter

Partenaires