Agora URPS Grand Est - Retours d'expériences pluriprofessionnelles

Agora URPS Grand EstRetours d'expériences pluriprofessionnelles

Denis Durand de Bousingen
| 19.09.2019

La troisième « Agora » de l’URPS-pharmaciens Grand Est s’est penchée sur les activités de prévention des pharmaciens d’officine menées dans un cadre pluriprofessionnel. Plusieurs actions régionales portent notamment sur les bonnes pratiques de dispensation et le suivi officinal post-hospitalier, ainsi que sur le sport et l’activité physique adaptée, les vaccinations et le tabac.

  • Sport et pharmacie

Composée d’une matinée d’exposés et d’une après-midi d’ateliers, la journée visait à donner aux pharmaciens « un maximum d’outils et de clés pour mettre en place ces actions dans leur officine », a expliqué le président de l’URPS-pharmaciens du Grand Est, Christophe Wilcke, en accueillant les participants.

Dans le domaine du suivi hôpital-ville, la pharmacie du Centre hospitalier de Lunéville a développé le dispositif « Medisis » pour sécuriser la prise en charge...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires