Contraception d’urgence : des délais encore mal connus

Contraception d’urgence : des délais encore mal connus

Marie Bonte
| 02.07.2019
  • contraception

Constatant les carences des jeunes en matière de contraception d’urgence, le ministère de la Santé et Santé publique France diffuseront des messages sur Internet et les réseaux sociaux au cours des trois prochaines semaines. Ils ciblent particulièrement l’information sur le délai maximum de cinq jours après le rapport sexuel non ou mal protégé.

Jusqu’au 21 juillet, Internet, Facebook, mais aussi Snapchat et Instagram, les réseaux sociaux les plus utilisés par les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 12

Partenaires