Ce syndrome qui doit faire éviter les AOD

Ce syndrome qui doit faire éviter les AOD

Marie Bonte
| 31.05.2019
  • aod

Dans un courrier aux professionnels de santé, l’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) recommande d’éviter les anticoagulants oraux directs (AOD) dans le syndrome des antiphospholipides (SAPL).

Les patients traités par rivaroxaban (Xarelto) dans le cadre d’un syndrome des antiphospholipides (SAPL) peuvent être exposés à une augmentation de récidive d’évènements thrombotiques. Ceux sous apixaban (Eliquis) et dabigatran (Pradaxa) sont susceptibles de voir ce...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
violences pharmacie

Les agressions de pharmaciens augmentent de 60 %

Cette année encore, les statistiques publiées aujourd’hui par l’Observatoire des agressions de l’Ordre font état d’une recrudescence des actes de violence et d’incivilité envers la profession. 336 pharmaciens ont déclaré une... Commenter

Partenaires