Polyarthrite rhumatoïde : deux biosimilaires à privilégier

Polyarthrite rhumatoïde : deux biosimilaires à privilégier

Charlotte Demarti
| 21.05.2019
  • PR

Dans la polyarthrite rhumatoïde, après échec du méthotrexate seul, le coût des traitements de fond utilisés varie de façon importante, alors que leur efficacité se vaut. D'où l'intérêt d'avoir recours aux moins onéreux, à savoir les biosimilaires de l'étanercept ou de l'adalimumab.

En France, 217 600 personnes étaient traitées pour une polyarthrite rhumatoïde en 2017. En première ligne, la stratégie repose sur le méthotrexate (MTX), médicament de fond de référence. En...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
coopérative

À la Une Les secrets du succès du modèle coopératif Abonné

Mis durement à l’épreuve au cours des deux dernières décennies, les différents acteurs de la chaîne du médicament semblent résister lorsqu’ils sont organisés sous forme de coopérative. En témoigne la longévité du groupe Astera, à la fois propriétaire de la CERP Rouen, deuxième grossiste-répartiteur français, et du groupement « Les pharmaciens associés », qui fête ses 100 ans cette année. Son... Commenter

Partenaires