Les anti-ostéoporotiques instaurés plus facilement

Les anti-ostéoporotiques instaurés plus facilement

Charlotte Demarti
| 16.05.2019
  • osteo

Désormais, on peut instaurer un traitement anti-ostéoporotique chez les femmes ménopausées ayant une fracture sévère, sans passer par la case ostéodensitométrie.

Une nouvelle fiche de bon usage des anti-ostéoporotiques a été publiée par la Haute Autorité de santé. Elle indique que désormais, la décision d’instaurer un traitement préventif de fractures liées à l’ostéoporose ne dépend plus uniquement la densité minérale osseuse (DMO).

Ainsi, chez une femme ménopausée ayant une...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
drapeau

À la Une Quelle Europe pour la pharmacie ? Abonné

Les citoyens des 28 États membres de l'Union européenne sont appelés dimanche prochain à élire leurs députés. Tout en appelant les pharmaciens à développer de nouvelles missions de santé publique, l’Union européenne défend des modèles économiques très libéraux qui suscitent souvent la colère de la profession. Toutefois, celle-ci a souvent trouvé, ces dernières années, des oreilles attentives... Commenter

Partenaires