Tabagisme et BPCO : et si vous en parliez ?

Tabagisme et BPCO : et si vous en parliez ?

Charlotte Demarti
| 14.05.2019
  • toux

À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac 2019, une campagne de communication sur la BPCO débutera le 20 mai. Elle ciblera spécifiquement les pharmaciens.

« Vous êtes un acteur clé dans l’arrêt du tabac. Vos patients fument ou ont fumé, s’ils ont une toux grasse matinale qui persiste ou s’ils sont essoufflés, ils ont peut-être une BPCO. La BPCO est une maladie grave liée au tabagisme. Conseillez-leur d’en parler avec leur médecin traitant. » Voici le message que...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires