Les chimiothérapies trop souvent sous-dosées

Les chimiothérapies trop souvent sous-dosées

Didier Rodde
| 09.05.2019
  • chimio

Les conclusions d'une analyse réalisée à l’Institut Curie plaident en faveur d’une réévaluation des doses de certains anticancéreux, qui seraient trop souvent sous-estimées en raison d'une surestimation des effets indésirables rapportés lors des essais de phase 1.

Comme on le sait, la réponse à la chimiothérapie anticancéreuse est dose-dépendante. Or l’analyse de 51 essais de phase 1, dont les résultats ont été publiés le 8 mai dans le « New England Journal...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
equilibre

À la Une Accord CNAM : compromis ou trahison ? Abonné

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son... 1

Partenaires