Dépakine : les petits-enfants aussi ?

Dépakine : les petits-enfants aussi ?

Mélanie Maziere
| 23.04.2019
  • depakine

C’est une certitude pour l’APESAC, l’association de défense des victimes de la Dépakine (valproate). L’antiépileptique n’a pas seulement une lourde responsabilité sur les malformations et les troubles neurologiques d’un grand nombre d’enfants exposés in utero, mais aussi sur les enfants de ces enfants. L’APESAC réclame une étude.

Sur les réseaux sociaux, l’APESAC vient de lancer un nouveau dépliant intitulé « Dépakine – Dépakote – Dépamide = effets transgénérationnels ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Vaccination à l'officine : France 1, Allemagne 0 Abonné

Après la barre symbolique du million de Français vaccinés contre la grippe en pharmacie le 1er novembre, celle des 2 millions de vaccinés vient d'être franchie, soit 5 semaines après le début de la campagne vaccinale. Un succès annoncé, qui devra toutefois se confirmer, en fin de campagne, par une augmentation de la couverture vaccinale des populations à risque. En revanche, nos voisins allemands... 2

Partenaires