Fraudes à la Sécurité sociale - Deux pharmaciens nîmois mis en cause

Fraudes à la Sécurité socialeDeux pharmaciens nîmois mis en cause

Guillaume Mollaret
| 15.04.2019

Un couple de pharmaciens, soupçonné par la CPAM et la justice d'avoir perçu indûment plus de 800 000 euros, a été placé en garde à vue puis relâché.

Un couple de pharmaciens exerçant à Nîmes (Gard) a été entendu par les enquêteurs de la division économique et financière de la police judiciaire de Montpellier. Leur garde à vue a duré toute la journée, de 8 heures à 20 heures. Elle se tenait dans le cadre de leur arrestation suite à la perquisition, le matin même, de leur officine située tout près du Palais de justice, en plein centre-ville de la Rome française.

Cette opération coup de poing, et pour le moins...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires